Another View

Vous avez souvent cru aux fantomes, aux monstres cachés sous le lit ou même bien au yéti des neiges ? ici tout est possible, le monde des yokai vous attends !


    kamihate ... sa signifie "la fin de dieu " non ? [enfin fini ><]

    Partagez
    avatar
    Kamihate

    Messages : 2
    Date d'inscription : 13/04/2015
    Age : 19

    kamihate ... sa signifie "la fin de dieu " non ? [enfin fini ><]

    Message par Kamihate le Lun 13 Avr - 14:07

    Kamihate

    la fin de dieu ou la fin du jeu





    Surnoms »
    Âge »16
    Date de naissance »11/10/98
    Race »humains avec pouvoir donc ... sorciers ?
    Sexe »masculin
    Orientation sexuelle »homosexuelle
    Pouvoir »son premier pouvoir est de créer une autre dimensions.
    pouvoir 1 en détails ::
    Il peut entrer/sortir/faire entrer/faire sortir ce qu'il veut, quand il veut, quelqu'un ou quelque chose dans un monde virtuel, une autre dimension par un portail , via la pensée , seul lien entre le monde normal et sa dimension .S'il y entre, il pourra contrôler ce monde, car ce seras, sa dimensions, en revanche , il ne peut pas contrôler ce qu'il n'as pas créer , par exemple , si il fait rentrer une personne a l’intérieur , celle-ci seras libre de mouvement et koro et kamihate n'auront aucune emprise sur celle-ci.

    Lorsque Koro se manifeste, non seulement il disposera du 1er pouvoir mais, il pourra retrouver une personne ou qu'elle soit par télépathie et peut lui faire voir diverse chose ou lui parler voir même lui causer de grave trouble mentaux, toujours par télépathie.
    Métier » il fait des petits travaux en restaurants vu qu'ils avait étudier pendant 2 ans en restauration avant
    Personnage sur l'avatar » l'homme invisible ?
    Particularités du personnage » surdoué, hyperactif , ambidextre , mauvaise estime de lui-même , grand , cheveux blancs , yeux noirs , est assez souple , a le vertige .


    Physique


    Kamihate est un jeune garçon de 16 ans mesurant 1m85 (oui il est grand ^^") et pèse près de 60 kilos. Maintenant que je l'ai décrit globalement, passons à sa tête : il a les cheveux mi-longs, épais et blancs. D'ailleurs, ses cheveux font ressortir la particularité suivante de sa tête : ses yeux. Ses yeux sont noirs, si noirs que lorsque vous les fixé, vous aurez l'impression d'être aspirés à l'intérieur et de tomber indéfiniment jusqu'au moment où on vous ramènera à la réalité. ça fera cet effet lors de vos premières discussions avec lui, mais par la suite vous vous y habituerez sans doute. Après ça, il n'y a rien de spécial à dire : un nez normal, une bouche normale, un menton des plus banal ... Bref rien de spécial au niveau de sa tête hormis les yeux et les cheveux. Passons au corps : de par sa taille, il a les bras, les mains, les jambes, etc... Plus grandes que la normale. Il a une silhouette fine, mais sous ses vêtements vous pourrez découvrir un corps d'athlète.

    Profitons de cette occasion pour parler de ses habits : il porte généralement un tee-shirt noir avec une veste elle-même noire ainsi qu'une longue écharpe blanche qu'il enroule deux fois autour du cou avant de laisser les deux longues extrémités restantes flotter dans les airs, il porte aussi un jogging noir, car il se sent plus à l'aise dedans, plus libre de mouvement. Et pour finir, il porte aussi des chaussures noires. Cet assemblement fait de lui un grand messieur tout en noir mis à parts l'écharpe qui ressort énormément par ce fait.

    Caractère


    Bon ... Part ou commencer ... Kamihate est un surdoué hyper-actif, il ne peut pas rester sans rien faire sinon il risque de s'ennuyer, alors, il chercheras quelque chose ou quelqu'un pour le diverti, l'amuser. C'est généralement dans les jeux qu'il trouve cette satisfaction, mais, finit toujours par s'en lasser, car, étant un enfant surdoué, il finira rapidement le jeu en gagnant, du moins, cela a toujours été le cas jusqu'à présent, serait-ce du a une énorme chance ou plutôt grâce à son intelligence? Il a aussi pour habitude de dire "amusons-nous" lorsqu'il est sur de gagner ... Are you the next player ?

    Passons à la suite, Kamihate est d'un naturel discret et calme, si vous ne faites pas attention a lui à cause de son manque de charisme, ses yeux et cheveux mis à part, il est possible que vous ne le remarquiez pas et, lors d'une discussion ou autre, il est possible que lorsque vous vous retournerez, vous sursauterez en l'apercevant derrière vous alors que vous ne l'aviez pas entendus.

    D'ailleurs, Kamihate aime bien faire peur aux gens, ça l'amuse de voir les personnes avoir peur . On dirait un psychopathe ? C'est le cas, mais pas lui directement, mais plutôt sa double personnalité, celui qu'il a nommé Koro. Justement, parlons de lui, Koro est l'opposé de Kamihate, c'est quelqu'un de violent, agressif et il ne voudra faire qu'une chose, tourmenter sa cible, il affichera un large sourire lorsqu'il sera en face de celle-ci et rigoleras lorsque tout se passera bien pour lui. En gros c'est un sadique psychopathe. Mais ne vous en faites pas, il "n'intervient" pas pour le plaisir (enfin ... un peu...) il "n'apparaît" que lorsque Kamihate s'énerve, ce qui est rare, car il est calme, ensuite, il n'aura qu'un objectif, détruire mentalement et physiquement la cible, c'est-à-dire la personne qui l'a énervée. Il est possible que Kamihate reprenne le contrôle avant que Koro s'en prenne aux autres si jamais, Kamihate y arriveras plus ou moins facilement, selon le "niveau" d'énervement.

    Mis à part tout sa, ils aiment tous les deux les choses sucrées, les fruits et surtout les desserts ainsi que les jeux , Kamihate pratique aussi l'hypnose et fait quelques tour de magie. Ce qu'ils n'aiment pas? Les critiques et leurs propres personne.



    Histoire


    bon ... passons a son histoire , son passée avant d'arriver ici .

    11 octobre 1998 :
    Une naissance a lieu, l'enfant pleure, ses parents sourient, sa mère a la larme à l'oeil, son père tient la main de sa mère et les médecins tendent l'enfant dans les bras de sa mère, elle le prend :

    -"Kamihate ..."

    20 mars 2000 :
    Une autre naissance a lieu, même schémas, un enfant pleure pendant que les parents sourient, la larme à l'oeil, toujours en se tenant la main et les médecins répètent eux aussi le même schémas, comme si sa fessait partie de leurs formations, la mère prend l'enfant :

    -"Ma petite fille..."

    Cela a beau être le même schémas, cet enfant n'aura pas le même avenir que le premier.



    19 août 2004 , Numéro une:

    -"Noooonnn , j'ai envie d'être derrière toiiii !!!!"
    -"Bon d'accord ,d'accord Kamihate , monte dans la voiture et tu promet d'être sage là-bas , ok ?"
    -"Prêt pour le déménagement ma puce ?"
    -"Elle peut pas te répondre papa , elle est trop petite pour sa"
    -"Je sais mais , ho j'ai le droit de faire ce que je veut nan ?"
    -"Haha! arrête papa , pas les guillis , haha !"
    -"Tout les cartons sont dans le coffre chéri?"
    -"Oui , ne t'inquiète pas , ont peut y allez"

    Je ne me souviens pas de ce qui s'est passée ensuite ... Le seul événement qui me revient en tête c'est, la mort ...

    Numéro une

    Je me souviens des rires, de la musique joyeuse qui sortait de la radio, je me souviens des sourires, de nos sourires, je me souviens du soleil qui se reflétait dans les cheveux de ma mère, je me souviens de ce ciel bleu clair accompagné par de rares nuages blancs ... tout ce décor, cet arrière-plan, était on ne peut plus féerique et pourtant ... Je me souviens aussi très bien d'avoir entendu mon père hurlait "Attention", je me souviens des crissements de pneus lorsque ma mère freinait à sec, je me souviens de mes hurlements et des pleurs que l'on fessait moi et ma petite soeur, je me rappelle du poids lourd qu'on a pris de pleins fouets précédents l'avancée des cartons du coffre arrachant le siège arrière et écrasant ma soeur au corps fragile à son jeune âge la tuant sur le coup ... Pourquoi je n'ai pas eu le même sort ? Pourquoi les cartons ne m'ont pas écrasé ? On m'a dit que c'était la chance ... J'y ai cru ... Mais plus maintenant ... Je me rappelle avoir tourné la tête, toujours en train de hurler alors que la voiture était stoppée, je me rappelle le visage qu'elle avait : les yeux vides, le sang sortait de sous ses cheveux, de ses yeux, sa bouche et de son front. Elle avait la tête aplatie contre le siège ... Je m'arrêtai de hurler le temps de réaliser ce qui s'était passée et je repris mon souffle pour crier plus fort avec plus de larmes. La mort était passée....

    On me prit par le bras, on me sortit de la voiture, la personne se baissa et s'adressa à moi :

    -"Kamihate , c'est moi , tu me reconnais ? Il faut que tu arrête de pleurer , je sait que tu est perdu mais écoute moi !"

    Ma mère me parlait, je ne l'avais pas reconnue à cause des larmes qui floutaient ma vue mais j'écoutai cette voix que je reconnaissais, j'ouvris les yeux plus grands et je vis toujours en flou qu'une couleur, le rouge. Je m'essuyai les larmes et je vis ma mère, toujours en train de parler à un gosse de plus en plus perturbé parce qu'il voyait. Ma mère avait la tête en sang elle aussi, son front s'était ouvert ....

    20 aout 2004 , 20h46 :

    Je n'avais toujours pas décroché un mot depuis la veille, je me trouvais à l'hôpital avec mon père, soudain il se leva, je voulus m'accrocher à son bras pour rester avec lui, mais il me dit de me rasseoir. Il alla voir une infirmière a l'entrée de la salle d'attente, ils discutèrent un peu, j'ai vu mon père pleurer, apparemment la mort de ma soeur était confirmée, ma mère elle était encore en vie, allongée dans un lit.



    12 février 2013 , Seconde

    J'entame mon année de 1re bac pro, je connais certaines têtes, d'autres sont nouvelles . Je dis bonjour aux connaissances, je discute un peu avec elles et, lorsque ça sonne, je me range dans la cour avec les autres pour l'appel général et l'attribution des classes .

    -" ...Kamihate *****..."

    J'entends mon nom et prénom, je me dirige aux côtés de la personne qui m'avait appelée et je rejoignis ensuite le reste du groupe qui se trouvait à côté d'elle. Nous formons désormais la classe de 2 RESB .

    Chaque groupe se voit attribuer à un responsable, ce responsable va faire visiter les lieux à chaque groupe, puis, on ira dans une salle pour parler de diverses choses à propos de nos études, a la pause de midi, on ira manger au self et pour le restant de la journée, on fera diverses activités, ma mère viendra me chercher seule car mes parents ont divorcé récemment et tout se passeront plus ou moins bien. Du moins, c'est ce qui était prévu ....

    Seconde

    La sonnerie signala à tout le monde que c'était la dernière heure de la journée. Tout le monde sorti dans un brouhaha assourdissant et ils se dirigeaient tous vers la sortie, moi y compris. J'attendis 2 minutes, le vacarme était toujours le même, beaucoup de personnes partirent, mais pas la totalité. 10 minutes après, je me retrouvais seul avec 2 autres personnes, la première était une fille qui attendait appuyée contre sa voiture grise, c'était une personne majeure qui devait sans doute attendre quelqu'un. La seconde personne était un garçon, il fessait parti de ma classe, je l'avais reconnu. Il s'approcha de moi et il m'agressa limite en me demandant ce que je fessais là, je lui répondis que j'attendais ma mère. Il lâcha un léger rire moqueur et me dit que lui n'avait pas besoin de ses parents pour rentrer chez lui mais qu'il pouvait rentrer chez lui quand il voulait à pied. À dire vrai, je m'en fichais pas mal de ce qu'il me racontait, cela m'agaça un peu. Je remarquais que la dame se dirigeait vers moi, je ne sais pas pourquoi, je ne la connaissais pas. Une fois en face de nous, elle demanda :

    -"L'un de vous est Kamihate ?"

    Je lui répondis que oui et elle n'emmena pas vers sa voiture et le gamin cria "Vas retrouver ta mère ! Gamin va ..." je n'avais pas vraiment apprécié sa venue ni ses remarques, pourquoi il était venu ? Je ne sais pas. Je monte dans la voiture, elle démarre et aucun de nous deux ne parla. 10 minutes après, elle était toujours en train de n'emmener quelque part, pour briser le silence je lui demandai d'abord qui elle était, elle me répondit qu'elle était une amie à ma mère. Je lui demandais ensuite où on allait et elle se tût un instant.

    -"Je t’emmène voir ta mère , a l'hôpital ..."

    Surpris, je ne dis plus rien. Une fois arrivée, une infirmière nous emmenait à une chambre et nous informas que ce serait la dernière fois qu'on la verrait, après elle ira droit à la morgue. J'entrai dans la chambre, seul avec elle, celle qui m'avait mis au monde, elle que je voyais souvent souriante et resplendissante, elle qui avait tenu le coup lors de la mort de ma petite sœur, elle qui me consolait dans les pires moments, ne semblait pas avoir tenu jusque-là, désormais, elle était allongée devant moi, blanche, le visage neutre, morte. C'était la seconde, mais elle, s'était offerte à la mort...


    18 février 2012 , naissance

    Après l’enterrement qui eut lieu une semaine avant, mon père me recueillit et m'élevas à son tour . Ce n'était plus les mêmes quotidiens, j'avais sauté une semaine de cours suite à la mort de ma mère, (l'infirmière nous avait d'ailleurs expliqué qu'elle s'était suicidée) et pendant cette semaine, j'ai vécu l'enfer, mon père qui était si gentil avant, a radicalement changé après un simple divorce....

    -"Si seulement cette connasse n'avait pas crevée , je n'aurait pas eu a élevé cette merde qui se dit être mon gosse !"
    -"Ma mère n'était pas une connasse !!"
    -" Ferme ta gueule sinon je te vire de chez moi ! Je prend soin de toi a cause de sa , je t'héberge et te nourrit et ta vu comment tu me parle ?? "
    -" C'est toi qui me crie dessus depuis tout a l'heure !"
    -" Ferme ta gueule putain ! tu me fait chier et en plus tu veux que je te respecte ?!?"

    ensuite il se mit a me frapper chaque fois que je répondais , si je répliquais , c'était pire . La seule chose qui me tardait , c'était d'aller en cours , loin de lui .

    Naissance
     
    Le lundi arriva lentement, j'avais mon sac prêt depuis deux jours, ça fait maintenant 20 minutes où j'attendais mon car, assis sur le banc, visiblement seul. La seule chose à laquelle je pensais, c'était comment je pouvais sortir de cette horreur. J'étais tellement concentré dans mes pensées que je n'avais pas remarqué le car qui s'était arrêté. Le chauffeur klaxonna un coup qui me fît sursauter, puis, le chauffeur ouvrit la porte pour que je puisse entrer, c'est d'ailleurs ce que je fisse. Je souris au chauffeur, du moins j'essayai, puis lui tandis l'argent pour payer le trajet. Il pût fermer la porte, puis démarrait enfin . Je m'assieds vers le centre du car, là où il y avait deux places de disponibles, puis je m'endormis. Mon rêve était bien étrange : je tombais dans le vide, les yeux fermés, puis une voix m'adressa la parole :

    -"Uhuhuh . J'ai la solution pour ta question . sert toi de moi comme une arme, sert toi de ta rage comme tu le désires hé hé...."

    Je me réveillai, je n'avais pas vraiment compris ce qui s'était passée et je fisse comme si de rien n'était . Une fois arrivée à mon lycée, je fisse comme la majorité des élèves, j'entrais dans le hall, puis me dirigeai vers la cour . La seule différence entre eux et moi, était que moi, je n'avais plus la joie de vivre , je voulais mourir ou tuer ceux qui me gâcher la vie . une fois dans la cour, la sonnerie retentie, comme si elle attendait que je sois arrivée pour le faire . Je me mis avec la majeure partie de ma classe puis, partis en cours comme eux .

    la première pause de la journée eut lieu, je sortis en dernier de la classe, 2~3 minutes après les dernièrs élèves pour me laisser une marge d'avance . je continuai mon chemin dans les couloirs puis j'entendis un sarcasme qui provenait de dèriere mon dos :

    -"à peine les cours commencent que tu loupes déjà une semaine de cours ...."

    Je me retournai et visse le mec qui m'avait parlé le soir de la rentrée, le voir me saouler d'avance . Je repartis continuer mon chemin en l'ignorant .

    -"tu n'aurais pas pleuré dans les jupes de ta "moman" pour louper une semaine de cours par hasard . Dis-le clairement, tu vois, je cherche une raison a ton absence."

    Je m'arrêtai net . il s'approcha de moi, j'entendais les bruits de pas . Il se mit en fasse de moi, je n'avais toujours pas changé d'expressions :

    -"Oohh ... il semblerait que j'aie touché un point sensible héhéhé."
    -"Pourquoi tu t'en prend a moi ?"
    -"Pourquoi ? Parce que c'est si amusant de tourmenter les gens, il faut bien un bouc hémisphère dans n'importe qu'elle classe, donc je te choisis, tu devrais en être honoré héhé ... En plus , je trouve que ce rôle te va bien en tant que "chéris à sa moman"."

    Cette fois si, il en a trop dit, il m'avait énervé... je fermai les yeux et pourtant, je voyais tout ce qui se passait . Un large sourire apparu sur mon visage, je souriais à pleine dent . ce n'était pas volontaire, j'essayais de me contrôler, et de me l'enlever de ma bouche, mais rien à faire, je n'arrivais plus à bouger, je n'avais plus le contrôle de mon corps . Serait-ce dû à l'énervement ? je ne sais pas, je ne me suis jamais énervé auparavant. Ensuite, sans que je le veuille, je m'adressai à lui :

    -"huhu , en effet , sa doit être amusant de tourmente les gens . je peux essayer pour voir ?"
    -"Tu te croit drôle petite merde ? Tu m'est inférieur donc ferme ta gueule !"

    suite à cette phrase, il voulut me donner un coup de poing dans l'abdomen, en temps normal, j'aurais voulu esquiver, mais je lui saisis son poing avant même que celui-ci m'atteigne , je ne comprenais pas tout, je ne contrôlais pas mon corps, mais ce qui se passait était en ma faveur, donc je ne cherchai pas plus loin . l'autre moi se mit à rire, puis s'adressa à moi a voix haute :

    -"je t'avais bien dit de ne pas t'inquiéter et de te servir de moi comme une arme hé hé"

    je mis un instant à comprendre que c'était à moi qu'il parlait, et à cet instant, je réalisa qu'il y avait une seconde personnalité au fond de mon être , une personnalité que je ne contrôlerais pas . c'était la naissance d'un autre moi, je le nommai Koro.



    19 février 2013 , la dimensions Zéro

    Koro tenait toujours le poing de l'adolescent qui semblait perturbé par la scène à laquelle il venait d'assisté . Désormais, il doit me prendre pour un schizophrène . Il voulut d'abord commencer par se dégager de l'emprise de ma main en me hurlant dessus, puis, voyant que ça ne marchait pas, il chercha à donner un second coup de poing se dirigeant cette fois-ci au niveau de ma tête . Koro l'arrêta aussi . Maintenant qu'il tenait les deux poings, Koro se mit à rire, ensuite, il mit un violent coup de tête à sa victime, il le lâcha juste après, puis celle-ci tomba au sol . Je fus étonné au départ, normalement j'aurais eu mal au crâne, mais la ... Je n'avais rien sentit, serait-ce dû au fait que ce ne soit pas moi qui contrôle ce corps ? peut-être ... Je décidai par la suite de ne plus m'en occuper, et à peine, j'eus le temps de regarder ce que Koro avait fait que quelqu'un cria, c'était la voix du CPE . Je relevai la tête, j'avais repris le contrôle de mon corps, le CPE se dirigea vers moi, il avait l'air énervée, deux étudiantes derrière lui ( ça devait être eux qui l'ont appelé), et par terre, en face de moi, l'adolescent qui me chercher les noises était couvert de bleus et de sang, tandis que moi, je n'avais rien..

    dimensions 0

    Les événements s’enchainaient, puis mon père me ramenait à la maison, énervé, toujours en train de crier et d'insulter, même dans la voiture . Une fois arrivé a la maison, il me hurla de, il me donna un coup de pied au ventre que je sentis passer et qui m'allongea au sol pendant 2 petites minutes . À ce moment, j'étais en train de me demander pourquoi ce coup je l'avais senti et pas le coup de tête ... mon père revînt avec une seringue contenant quelque chose, il profita de ce que je sois allongée et immobilisé par la douleur pour me l'injecter, puis il m'informa que "normalement" je devrais mourir d'ici une ou deux heures . Je sortis de la maison, mon père ne cherchait pas à me rattraper, il savait ce qui allait m'arriver . La douleur était toujours présente, mais je partais toujours loin de chez moi, en direction de l'hôpital , je passais par les ruelles pour aller plus vite puis, je m'arrêtai . Je fus pris de nausée et je finis par vomir . je m'essayai au sol, regardai mon téléphone . je n'avais plus assez d'énergie pour appeller une ambulance . Est-ce cela la mort ? je fermai les yeux, puis plus rien . quand je les rouvris, je me trouvais à allonger dans un endroit sombre, je me levai puis observa tout ce qui se trouvait autour de moi, il n'y avait rien, je pensais à trouver une sortie, une porte ou autre chose du genre, quand soudain, une porte apparut . je ne comprenais rien, il n'y avait pourtant rien avant . Je me dirigeai vers elle puis l'ouvrit, je passai de l'autre côté . il n'y avait rien . j'avais imaginé que je me retrouverais ailleurs, dans une prairie ou autres mais non . je retournai en arrière , repassa par la porte peut je me retrouvai dans une prairie, comme je l'avais imaginé . je ne comprenais plus rien ... Jusqu'à que Koro s'adresse à moi intérieurement comme lors de mon rêve :

    -"ce monde est le tien , le produits que t'as donné ton père nous as rendu hum...spéciaux uhuh , ce monde , c'est toi qui décide ce qu'il en est , tu imagine et inconsciemment tu créer huhu "
    -" c'est moi ou bien tu en sait plus que moi ? comment sa se fait ? explique toi "
    -"eh bien ... pendant que tu dormais , tu rêvais , donc tu créée huhu "


    pour vérifier ses dires, n’imaginait qu'un mouton apparut devant moi pour manger l'herbe . Une sorte de code informatique apparut, il y avait plein de 0 et de 1, ensuite, cela créa un mouton devant moi, comme je l'avais imaginé . je fis d'autres manipulations, sur le fait de comment il réagirait, s'il pouvait être autonome ou d'autres choses du genre aussi improbable soit-elle, et elles ont toutes fonctionné, c'est comme si on se trouvait dans mon imaginaire, mais c'est une dimension à part, d'ailleurs, comment je fais pour en sortir ? Je réfléchis, puis je fis comme pour tout le reste, j'imaginai qu'un portail reliant mon univers et le monde réel apparut, c'est ce qui se produit . je passai par le portail et j'apparus bel et bien dans le monde réel . je me dis que ça me causerait des problèmes, alors j'ai ensuite pensé à mon père, il a essayé de me tuer ... je me mis à pleurer puis je me rendis compte que c'était sa faute, ce qui m'énervait et Koro prit ma place . il arriva chez lui, il sembla étonner de me voir en vie puis Koro le prix par le bras et l'en menait dans mon univers, rien n'avait changé, Koro recréa tout en une sorte de cachot . mon père se retrouva attaché et koro lui infligea les pires totures possibles avant de le tuer ... mon père était mort . Koro fit ensuite disparaitre toute trace de son corps en le jetant dans la lave . je repris ma place dans mon corps, puis je repartis pour le monde normal . il n'était vraiment plus là, il avait disparu de la surface de la terre . je rassemblai mes esprits puis mes affaires, puis je partis, loin de tout sa ...

    Maintenant je suis là, dans un endroit où personne ne me connais ... alors je me suis mis à faire quelque job à mi-temps pour gagner de l'argent , je fait tout sa mais si je le voulait je m'installerait dans la dimensions zéro . alors pourquoi ? pour connaitre les difficulter de la vie et pour ne pas devenir quelqu'un d'arrogant qui pense pouvoir tout avoir en claquant des doigts , je tient a rester quelqu'un de gentil , et honnète . c'est tout .

    & toi ?



    Prenom/Surnom » appeler moi KoroKami (sa sonne bien x") )
    Date de naissance »11/10/98
    Sexe »masculin
    Comment avez vous connu le forum ? »j'ai connu le forum grâce à meetic rose ><
    Pourquoi t'être inscrit ? »pour recommencer
    Impression sur le forum »difficile a dire pour l'instant ^^"

    code:
    Spoiler:
    La ville des yokai pleines de mystères.



      La date/heure actuelle est Mar 12 Déc - 20:33